Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02 mars 2018

Retour du soleil!

ciel bleu.jpg

Aujourd'hui 14h30: ça fait du bien de revoir notre soleil et un beau ciel bleu. Mon cyprès florentin et mon olivier espagnol en discutent "mon cher olivier nous étions cyprès de l'hiver et nous sommes si près du printemps..."

14:31 Écrit par Eloi MARTINEZ dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |

L'humeur du jour

Au-delà des mots,

les maux d'une société

Jeudi noir, pagaille, alerte orange, alerte rouge, neige, verglas, pluies, vagues submersion, naufragés de la route… des mots qui font l’actualité ces jours-ci, des mots et derrière ces mots des gens. Des gens pris dans des pièges sur les autoroutes, sur les routes.

Une déroute, une débâcle et malgré la solidarité effective de certaines mairies, qui à l’exemple de Saint-Brès ont décidé dans la nuit de mercredi à jeudi d’ouvrir la salle polyvalente, pour accueillir les automobilistes et leurs familles en perdition rien n’ y a fait. Hier soir, soit plus de 24 heures après les chutes importantes de neige, la RN113 était bloquée pendant plusieurs heures.

Au niveau de Valergues, des dizaines d’automobilistes ont décidé de quitter la nationale, pour essayer de contourner les difficultés, ils ont traversé le village, des familles que j’ai rencontré dans le village, en déshérence, se demandaient comment elles allaient poursuivre leur chemin. Les uns venaient de Nice pour se rendre à Béziers, les autres devaient rejoindre Barcelone et un couple avec deux enfants se rendait à Biarritz.

Tout cela est surtout révélateur du manque de moyens et quelques fois du manque de volonté pour faire face à une situation exceptionnelle. A force de supprimer des emplois dans les services publics, à force transférer les charges de l’Etat sur les communes et les collectivités locales en général, à force de les étrangler financièrement on en arrive à des situations ubuesques où ce qui devrait être simple devient très compliqué.

Que se passerait-il si nous avions à faire face à un séisme, quand on voit l’incapacité des pouvoirs publics à gérer une situation en urgence qui pouvait être réglée en quelques heures.

 

08:30 Écrit par Eloi MARTINEZ dans L'humeur du jour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |