Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15 décembre 2017

Avec 4 milliards d’euros (coût de 80kms de ligne LGV entre Nîmes et Montpellier) on pourrait fermer combien de passages à niveau ?

Par Eloi Martinez

Quand j’étais ado je prenais le bus. Je me souviens c’était des bus de la RATP. Pour me rendre au lycée, c’était le 157, il allait du Pont de Neuilly au Mont Valérien. Moi je le prenais à la Mairie de Puteaux et je descendais à « Pairet Dortail » juste devant le lycée Paul Langevin.

C’était comme ça matin et soir, on connaissait les chauffeurs, plutôt sympas. Ce n’était pas du transport scolaire, on prenait le bus comme les autres, les travailleurs, les retraités, ceux qui devaient se rendre à l’hôpital, au cimetière ou chez une cousine… Le transport n’était donc pas gratuit, c’était des bus où il fallait oblitérer le ticket. Le bus était agité aux heures où il prenait en charge les sorties du lycée, nous bougions pas mal car très excités en fin de journée.
Ce 157 a marqué quelques-unes de mes années d’ado de la sixième à la première. On finissait par connaître les habitués, on sympathisait mais surtout c’était un super lieu de drague.

Pourquoi je fais part de ces souvenirs ? Parce que je suis en colère que des collégiens soient morts hier dans un car de transport scolaire dans ce pays moderne, avancé, civilisé qu’est la France.
Ces jeunes qui certainement, plaisantaient, riaient dans le car au retour du collège comme nous le faisions nous au même âge. Aujourd’hui leur rire est figé à jamais.

Cherchez les coupables… Pour les parents bien sûr l’heure viendra de savoir, mais perdre un enfant c’est mourir un peu soi-même.
Je suis en colère parce que dans ce pays on dépense des milliards à réaliser des lignes grande vitesse comme pour le contournement de Nîmes Montpellier (4 milliards d’euros pour 80 kilomètres) et qu'on est incapable de dégager un budget pour fermer tous les passages à niveaux dans la région où vient de se produire ce drame dans les Pyrénées orientales et plus généralement dans tout le pays.

Oui, j’entends déjà dire que ça n’a rien à voir et que le problème d’une part est dû à l’inconscience de certains conducteurs et aussi aux suicides (le passage à niveau étant un lieu souvent choisi selon les statistiques…).
Alors qu’on se le dise, bien sûr les liaisons grande vitesse sont nécessaires pour un pays moderne sauf s’il y a gabegie. Je suis le premier à ma féliciter de pouvoir me rendre à paris en un peu plus de trois heures actuellement depuis Montpellier. Qu’on se comprenne bien je ne supporte pas les imbéciles et trous du c… qui slaloment sur les passages à niveaux et pour les suicidaires c’est incontrôlable…
Mettre des radars sur les passages à niveau comme ça commence à se faire c’est du grand n’importe quoi : vous pouvez vous tuer mais vous serez sanctionnés. Sans compter que le véhicule en infraction peut être pulvérisé mais le train qui l’aura percuté peut dérailler et on pourra peut-être compter des dizaines de morts et blessés !
Alors c’est quoi la solution ? fermer les passages à niveaux dangereux ! C’est vers quoi les pouvoirs publics s’orientent, lentement. Mais bon sang ! Tous les passages à niveau sont dangereux.
Je le dis, c’est tous les passages à niveau qu’il faut fermer, trouver les solutions techniques, les budgets et en finir une bonne foi pour toute avec ces drames qui jettent régulièrement des dizaines de familles dans la détresse et le désespoir pour avoir perdu des êtres chers parce qu’en France au 21ème siècle on maintient des passages à niveau instaurés au 19ème siècle (certes modernisés depuis).
J’ai une pensée pour toutes ces familles touchées dans leur chair par ce dramatique accident de car dans les Pyrénées Orientales.

dernière minute:

J’apprends au moment où j’écris ces lignes que l’inauguration du contournement de la ligne LGV Nîmes Montpellier qui devait avoir lieu lundi 18 décembre à Nîmes est annulée suite à ce drame.

15:05 Écrit par Eloi MARTINEZ | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.