Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01 novembre 2017

Initiatives

L’oasis ludique que veut créer

Daniel Rieusset à Valergues

Ancien maire de Valergues, tour à tour pépiniériste, créateur du Petit Paradis de Vendargues et des Petits Fermiers de Lansargues, Daniel Rieusset va créer sur Valergues un Petit Jardin, une oasis dit-il, et peut-être un mini-golf. Rencontre. 

1.jpg

Les travaux de terrassement ont commencé sur le terrain du futur jardin que va créer Daniel Rieusset à Valergues

Comment vous est venue l’idée de ce jardin ?

L’urbanisation à Vendargues rejoint peu à peu le Petit Paradis, l’idée a donc été de créer des parkings sur le mini-golf actuel où se trouvent mes arbres, il a donc fallu que je leur trouve un terrain d’accueil.

Que seraient-ils devenus ?

J'aurai pu les vendre mais ce n'était pas une option qui me convenait.

De quels arbres s’agit-il ?

Avant tout des arbres fruitiers, trente-sept arbres fruitiers, déjà gros, qui ont cinq ans et même davantage pour certains et ensuite il y a beaucoup de ginkco biloba

C’est un peu votre arbre fétiche ?

Oui le ginkco Biloba est un arbre fétiche. En fait dans tous les jardins j’essaie de reproduire les trois niveaux de l’oasis : le niveau haut est représenté par le genkco biloba, le niveau intermédiaire est représenté par les arbres fruitiers, le niveau sol est représenté par les légumes et les petits arbustes à fruits rouges tels que groseillers, framboisiers… Voilà les trois niveaux de l’oasis. Ici c’est un jardin qui sera conduit en permaculture c’est-à-dire que l’on essaie de varier au maximum les plantes pour les renforcer. On se base sur les symbioses qui vont se créer entre les arbres.

Il a donc fallu acquérir un terrain ?

Oui je l’ai acheté à un propriétaire de Valergues.

Où se situe ce terrain ?

D’abord ce qu’il y a de merveilleux c’est qu’il se situe le long de la rivière, de la Viredonne et au Nord de la Nationale avec un effet vitrine absolument exceptionnel Il est très bien vu de la route. C’est avant tout une oasis qu’on va essayer de créer sur laquelle on va produire des légumes parfaitement bios puisque aucun intrant, c’est à dire ni engrais, ni produits chimiques pour les traiter. Ce sera vraiment un jardin naturel.

Ce sera un vaste potager ?

Je préfère employer le terme d’oasis ou le terme qui est employé assez souvent c’est le terme de forêt jardin. L’objectif c’est de créer un point vert.

Ce sera un lieu ouvert au public ?

Le public pourra venir cueillir et acheter ses légumes et éventuellement si on en a l’autorisation, ça deviendra aussi un mimi golf. J’ai toujours aimé mélanger le ludique avec la production agricole. Je trouve que ça se mêle bien et il y a un besoin des citadins de rentrer dans des espaces cultivés. Comme le Petit Paradis par exemple, ça remplace un peu les parcs municipaux en général qu’on avait avant.

Ces espaces-là permettent aux citadins d’aller à la campagne D’acheter leurs légumes et éventuellement en famille, parce que le mini-golf est le jeu le plus familial qui existe, le seul jeu connu dans lequel quatre générations peuvent être dans la même partie et on ne sait pas celui qui va gagner. Egalité parfaite homme femme, c’est le jeu familial par excellence comme le croquet avant.

Après avoir lancé le Petit Paradis puis les Petits Fermiers, c’est une nouvelle aventure ?

Ce n’est pas vraiment une grande aventure, ici c’est tout petit ça fait 4500 mètres carrés c’est pas du tout comparable ni avec les petits fermiers ni avec le petit paradis, c’est l’opportunité de trouver un terrain d’accueil à mes arbres, c’est un peu de manière symbolique au moment où je vais me retirer des affaires revenir à Valergues avec mes arbres, on va être obligé là-bas de décaisser de 30 centimètres donc amener ici de la terre de Vendargues. Je pars de Vendargues avec des arbres et de la terre pour les planter ici.

Là on est sur le terrain et je voie une tractopelle qui est en train de creuser profondément, il y aura un plan d’eau ?

Oui, comme tous les jardins que je fais, la première chose c’est de créer une pièce d’eau, c’est autour d’elle que s’articule la vie et un écosystème riche, quand on a de l’eau il y a les oiseaux, il y a les grenouilles, il y a un écosystème extrêmement varié qui va se mettre en place, et nous en permaculture l’important c’est la force de cet écosystème, plus il sera varié plus on va utiliser la force de la nature pour produire sans recours aux produits chimiques.

Le projet en cours de réalisation sera finalisé à quel moment ?

Je pense que dès le mois d’avril 2018 on pourra se promener dans ce jardin.

 

 

07:29 Écrit par Eloi MARTINEZ dans Initiatives | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |

Écrire un commentaire