Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13 janvier 2015

François Liberti: "Le fascisme, qu’il soit institutionnel, politique ou religieux, c’est au bout toujours de la barbarie"

liberti.jpgJe publie ci-dessous une déclaration de mon ami François Liberti Conseiller général Sète 2; Vice-président, délégué à la politique de la protection de l’Enfance et de la Famille; Président du groupe des Elus Communistes et Républicains du Conseil Général de l’Hérault"

"Le fascisme, qu’il soit institutionnel, politique ou religieux, c’est au bout toujours de la barbarie.

Les attentats, au nom de l’obscurantisme meurtrier contre la liberté d’expression et la liberté tout court, laissent et laisseront une trace profonde.
Ils ont ainsi soulevé une mobilisation citoyenne et populaire d’une formidable ampleur, qui trace un sillon qui ne doit pas s’arrêter à l’émotion, ni se fourvoyer dans des amalgames dangereux sinon, c’est les cons qui gagnent !
La défense du droit à la parole et à l’expression, des libertés démocratiques, de la justice sociale, à nous de les faire vivre au quotidien dans notre vie de tous les jours, ici et ailleurs, du quartier où l’on vit à la planète.

Sachons aussi nous interroger sur les racines du mal, sur l’ordre du monde où la violence, les guerres, les haines se banalisent.
Car les cons ne naissent pas cons !
Sachons enfin réfléchir et agir pour qu’ici comme ailleurs l’Humain guide la marche des sociétés.

Ne jamais abdiquer, ne jamais baisser les bras ; c’est aussi comme cela que l’on rendra hommage à ceux qui ont été assassinés."

 

Les commentaires sont fermés.