Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31 juillet 2014

Le Maire de Valergues monte au créneau contre le promoteur Hectare

Le maire a souhaité apporter des précisions suite au dernier conseil municipal concernant la ZAC des roselières. Nous publions par souci d'information démocratique ce message:
 
Message de Monsieur le Maire :
Suite au conseil municipal du 28/07/14 où la société HECTARE a distribué un document accusant les élus de spolier les propriétaires fonciers. Je voudrais rappeler des notions élementaires :
1/ la ZAC est un outil légal préconisé par les pouvoirs publics afin de permettre aux collectivités de maitriser le foncier. Toutes les communes environnantes et d'ailleurs, utilisent cet outil, donc rien d'original à ce que le conseil ait choisi d'encadrer sa production urbaine.
2/ la zone arrêtée est celle identifiée, parmi tant d'autres au POS de 2001 (municipalité antérieure), indiquant les possibilités futures d'extension du village. Il s'agit de terrains agricoles dont la valeur évoluent 1 et 2 euros (chiffres officiels) qui de part leur identification nouvelle ont pris de 20 à 30 fois leurs valeurs.
3/ les prix des terrains de même nature acheté dans ce secteur dans le cadre de ZAC vont de 20 à 30 euros (étude officielle) exemple : Mudaison, Mauguio, Saint Brès, ect....
Le conseil général avant dans un premier temps proposé 20 euros. Suite à nos interventions, ce prix a été revu à la hausse. Les domaines (administration fiscale de référence) ont estimé les terrains à 25 euros. Le conseil général a accepté un prix de 28.60 euros, soit un tarif situé dans la fourchette haute des prix de référence. La commune a appliqué les règles de droit public.
 
Le rapport reçu ce jour établit par la Préfecture de Région, Hérault et Gard, intitulé "construire une vision partagée du territoire entre Nîmes et Montpellier" (page 3), je cite : " une production urbaine peu encadrée par la puissance publique et dominée par des logiques privées : des élus laissant la main aux aménageurs privés pour leurs projets d'urbanisation".
Je vous laisse votre libre arbitre et à méditer cette phrase validée par l'Etat.
Cordialement,
Jean-Louis BOUSCARAIN
MAIRE DE VALERGUES
P.S : vous pouvez librement consulter ce document préfectoral en Mairie.

15:25 Écrit par Eloi MARTINEZ | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |  Imprimer |

Commentaires

Toute vérité n'est pas forcément bonne à dire et prête à être entendue....elle a pourtant le mérite de demeurer la vérité.

Écrit par : Robert | 27 août 2014

Les commentaires sont fermés.