Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30 janvier 2014

Souvenir d'une rencontre avec Cavanna rue Choron

220px-François_Cavanna.jpg

François Cavanna, journaliste, et écrivain un des fondateurs, d'Hara Kiri est décédé le 29 janvier à l'âge de 90 ans. Ce fils d'immigré italien a marqué toute une époque, avec le professeur Choron et quelques autres illuminés ils fondèrent des journaux satiriques, libres et si provoquants... Ils ont contribué à faire évoluer les mentalités.

J'ai un souvenir très personnel, j'étais lycéen en région parisienne âgé d'une quinzaine d'années je m'étais présenté au 4 rue Choron (d'où le nom du professeur Choron) dans le 9ème arrondissement de Paris suite à une petite annonce, il s'agissait de vendre Hara Kiri aux sorties de métro, une petite ristourne sur chaque journal vendu m'arrondissait mon argent de poche.

Avec quelques copains quand nous arrivions au siège du journal rue Choron pour prendre nos journaux, nous nous retrouvions dans ce petit local, une ancienne boutique désaffectée face à quelques personnages sortis dont on ne sait où, occupés autour d'une grande table à décider quelle serait la prochaine "Une" d'Hara Kiri, celle qui serait la plus choquante, la plus provocante...

C'est ainsi que dans les années soixante j'ai connu le professeur Choron (papa de Michèle Bernier) et  François Cavanna qui avec sa grosse moustache m'impressionnait et qui dégageait tant d'humanité ce rital, libertaire, utopiste...

Eloi Martinez

22:27 Écrit par Eloi MARTINEZ | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.