Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30 octobre 2012

Aménager et sécuriser la RN113, l'urgence

1.jpg

Le véhicule arrivait de Montpellier, selon les enquêteurs, il aurait dû poursuivre sa route entre le terre-plein et les platanes. Hors, les gendarmes ont traçé en orange deux traits qui montre que le conducteur s'est engagé dans la voie de dégagement et qu'à cet endroit il a percuté le terre-plein, le véhicule était alors projeté vers les deux platanes puis dans le fossé. A cet endroit il y a déjà eu sur un des deux platanes un accident mortel. Entre Valergues et Saint-Brès rappelons que neuf personnes sont décédées ces deux dernières années. Sans préjuger des résultats de l'enquête et des conclusions de l'autopsie, l'aménagement sécurisé du tronçon de la RN 113 entre Valergues et Saint-Brès doit être étudié rapidement en y associant les élus et les riverains ainsi que les usagers de la route. Laurent Jaoul, maire de Saint-Brès soutenu par le maire de Valergues avait rencontré Thierry Mariani l'ex secrétaire d'Etat aux transports au sujet de la dangerosité de ce tronçon de la RN113 il y a plus d'un an.

E.M

Accident de Valergues il n'y a peut-être pas que la vitesse en cause


La thèse privilégiée de l'accident: la vitesse excessive. C'est ce qu'a recueilli Midi Libre auprès du procureur de la République, voir extraits de l'article ci-dessous publié aujourd'hui.

"Pour décoller à près de deux mètres de hauteur, il fallait qu’ils roulent à plus de cent kilomètres/heures." Brice Robin, le procureur de la République de Montpellier, privilégie une vitesse excessive pour expliquer l’accident qui a coûté la vie, dimanche vers 4 h du matin à trois jeunes lunellois..."

Toutefois il faut se souvenir que la nuit de samedi 27 octobre à dimanche 28 octobre le vent soufflait à plus de 100 km/h et qu'à cet endroit le vent soufflait latéralement et si la vitesse est en cause peut-être faudrait-il explorer aussi d'autres pistes qui se seraient conjuguées pour aboutir à ce drame. Sans compter le manque de rails de sécurité et la dangerosité des terre-pleins.

E.M.

28 octobre 2012

Accident de Valergues, la gendarmerie lance un appel à témoins

Les gendarmes de Lunel lancent un appel à témoins : toute personne ayant vu une Audi A3 blanche circulant vers 3h 30 (heure d’été) entre Baillargues et Lunel est priée de contacter le 04 67 83 06 23.

Accident mortel de Valergues : les trois jeunes gens étaient âgés de 17,19 et 27 ans

Les trois cadavres calcinés retrouvés ce matin dans une voiture au bord de la RN 113 entre Montpellier et Lunel ont été identifiés. Il s'agit de trois jeunes gens habitant Lunel et Lunel Viel. La thèse accidentelle est privilégiée.

Selon le parquet les trois victimes de ce terrible accident ont été identifiées. Il s'agit d'un mineur de 17 ans, d'un jeune homme de 19 ans qui appartenaient à la même famille recomposée et qui vivaient à Lunel. Le troisième occupant de la voiture, était âgé de 27 ans et habitait Lunel Viel.

Selon le procureur adjoint de Montpellier Patrick Desjardin, la vitesse excessive du véhicule serait à l'origine de l'accident. La voiture serait sortie de la route, aurait fait un tonneau avant de s'encastrer dans le platane et de prendre feu.

(infos France 3)

 

Trop de morts sur la RN 113 entre Valergues et Saint-Brès

L’enquête dira ce qui a pu se passer. Trois jeunes en tout cas sont décédés dans de terribles circonstances. Ils ont été retrouvés ce dimanche matin calcinés dans un véhicule après une sortie de route. L’enquête devra établir les faits. Au-delà de ses conclusions on peut affirmer qu’il y a aussi une dangerosité de ce tronçon de RN113 entre Valergues et Saint Brès. Souvenons-nous qu’il y a un peu plus d’un an un accident sur cette portion de route avait déjà causé la mort de 3 personnes. 6 morts en quelques mois c’est beaucoup trop. Même un mort c’est beaucoup trop. On se souvient que la réaction des pouvoirs publics avait été de multiplier les contrôles radars. La répression peut en effet être utile et dissuader. Est-ce pour autant suffisant ? Ne faut-il pas réfléchir à sécuriser cette RN113, on se souvient de l’intervention du maire de Saint-Brès soutenue par celui de Valergues auprès du ministre des transports de l’époque. Qu’en est-il ?

Eloi Martinez

 

Trois corps calcinés dans une voiture en feu à Valergues

 

281020121007.jpg1.jpg

Le véhicule a percuté successivement le terre-plein central et ce platane avant de basculer en contrebas

 

accident.jpg

Le lieu du drame

Ce matin à 8h les gendarmes étaient toujours sur place

 (photos Eloi Martinez)


Les pompiers de l'Hérault ont découvert à Valergues, tôt ce dimanche matin, trois cadavres calcinés dans un véhicule en train de brûler. Les techniciens en identification criminelle se sont rendus sur place.

Trois corps carbonisés ont été retrouvés dimanche matin vers 4h15 dans une voiture en feu entre Montpellier et Lunel.

Le véhicule a été retrouvé dans un fossé au bord de la N113, au lieu-dit Le Relais, sur la commune de Valergues, selon la même source. Les gendarmes et les techniciens en identification criminelle (TIC) se sont déplacés sur les lieux. Le véhicule était occupé par trois jeunes et aurait percuté un platane avant de basculer dans un fossé et de prendre feu. les corps n'ont pour l'instant pas pu être identifié.
Le conducteur roulait en direction de Lunel quand il «a perdu vraisemblablement le contrôle du véhicule et est allé percuter un arbre à une hauteur de 80 cm», a indiqué Patrick Desjardins, procureur adjoint de Montpellier, évoquant «un choc extrêmement violent». La voiture, qui appartient à une famille de Lunel, est «retombée dans le fossé situé en contrebas et s'est embrasée», précise le magistrat. «les premiers éléments orientent vers la thèse de l'accident.» Des analyses d'alcoolémie et toxicologiques devront toutefois être effectuées pour confirmer cette piste.

 

 

24 octobre 2012

15 tonnes de déchets ramassées dans la garrigue et les fossés


Selon le maire de Valergues, Jean-Louis Bouscarain, environ 15 tonnes de déchets ont été enlevées dans la garrigue hier mardi 23 octobre par les services municipaux et ceux de l'agglo du pays de l'Or. des déchets visiblement en provenance de particuliers mais aussi d'entreprises. Saluons le travail de ceux qui hier ont nettoyé les déchets déposés par des gens sans scrupules qui polluent l'environnement.

23 octobre 2012

Près de chez nous en ouvrant les yeux sur la nature

héron.jpg

Ce matin près de chez moi un héron cendré qui pose ou se repose,

ce matin en balade dans le bois de Valergues les couleurs de l'automne

IMG_8683.JPG

Photos E.M.

21 octobre 2012

Opération de nettoyage de la garrigue mardi 23 octobre

Communiqué de la Mairie

doc-1_modifié-1.jpg

20 octobre 2012

Inauguration de la rénovation du terrain de foot stabilisé

stabil.jpg

Il en avait bien besoin "le stabilisé" de Valergues. Créé voilà une  quinzaine d'années il était temps de le restaurer. Ce samedi en fin de matinée il s'agissait donc d'inaugurer cette rénovation en présence d'élus, du président de l'ASV Jean-Louis Siagh et des responsables de l'entreprise EMF qui a réalisé les travaux.

IMG_8653 - Copie.JPG

C'est à Emeric, jeune footballeur (U 8 moins de huit ans) à qui revenait l'honneur de couper le ruban inaugural. Le Maire, Jean-Louis Bouscarain, devait à cette occasion rendre hommage au Président Jean-Louis Siagh pour son dynamisme et le travail réalisé depuis cinq ans avec le le club auprès des jeunes en lui remettant la médaille de Valergues. Jean-Louis Siagh très ému devait remercier les élus et Claude Barral le conseiller général pour avoir permis cette rénovation du stabilisé et soulignait que pour lui ce qui était très important c'est l'esprit de camaraderie qui prévaut à l'ASV.

jean louis.jpg

Etaient notamment présents: Michel Lazerges vice président de l'agglo du Pays de l'OR, Didier Galtier représentant la mairie de Lansargues et responsable du sport dans cette commune, les élus de Valergues: Lucien Rioust, Fabrice Pecqueur, Patrice Foutiau, William Roussille délégué aux sports, Stéphanie Astier, Pierre Libes, Clarisse Breysse ainsi que les représentants des associations valerguoises et messieurs Réali Gérard et Wuits Eric responsables des travaux de l'entreprise EMF qui a réalisé les travaux dans les temps comme devait le souligner en les remerciant le président Jean-Louis Siagh.

apéro.jpg

L'apéritif convivial  offert par la municipalité pour clôturer cette inauguration se déroulait au local de l'ASV

17 octobre 2012

Contournement ferroviaire, les chiffres-clé

Le contrat de partenariat public-privé pour le futur contournement ferroviaire de Nîmes et Montpellier - ligne à grande vitesse permettant de faire circuler aussi bien des trains de marchandises que de voyageurs - a été signé le 28 juin 2012 entre Réseau Ferré de France et OC’VIA, société dont les actionnaires sont Bouygues Construction, Colas, SPIE Batignolles, Alstom, Meridiam infrastructure, FIDEPPP

Calendrier :

 Etudes détaillées / procédures : juillet 2012 à octobre 2013

Travaux préparatoires : fin 2012

Grands travaux de terrassements : fin 2013

Début des travaux d’équipements ferroviaires : fin 2015

Mise en service : fin 2017

Financement

Un investissement de 2,28 milliards d’euros courants dont 1,5 milliard au titre du contrat de partenariat ;

Un contrat d’une durée de 25 ans, conclu entre RFF et OC’VIA ;

L’Etat, le Conseil régional du Languedoc-Roussillon, le département du Gard, les agglomérations de Nîmes et Montpellier ont signé le 25 avril 2012 les conventions de financement de ce projet :

Union européenne et Etat : 52 %

 Collectivités : 28%, dont

-  Conseil régional Languedoc Roussillon : 20%,

-  Agglomération de Montpellier : 4%,

-  Conseil général du Gard : 2%

-  Agglomération de Nîmes : 2%

 RFF : 20%

Chiffres-clé de la ligne :

 80 km de ligne nouvelle : 60 km de ligne à grande vitesse entre Manduel (à l’est de Nîmes) et Lattes (à l’ouest de Montpellier) et 20 km de raccordements au réseau classique (10 km pour la liaison avec la ligne de la rive droite du Rhône et 10 km pour les raccordements vers Jonquières, Lattes et Manduel)

Création de deux gares nouvelles : pour Montpellier, dans le secteur Odysséum et pour Nîmes à Manduel-Redessan ;

 Une région, un département et deux agglomérations concernés par le tracé ;

 Environ 145 ouvrages d’art dont 7 viaducs ;

 Vitesse de circulation des trains aptes à la grande vitesse : 300 km/h à terme ; 220 km/h à la mise en service, avec Montpellier-Paris en moins de 3 heures ;

 Vitesse de circulation des trains de marchandises : de 100 à 120 km/h ;

A propos d’OC’VIA

Société créée pour la réalisation du projet de contournement ferroviaire de Nîmes et Montpellier, OC’VIA est chargée du financement, de la conception, de la construction et de la maintenance de cette ligne nouvelle pendant 25 ans. Elle a pour actionnaires des partenaires industriels aux expertises complémentaires (Bouygues Construction, Colas, Alstom et Spie Batignolles) et des partenaires financiers spécialisés dans le financement long terme des infrastructures (Meridiam Infrastructure, actionnaire majoritaire d’Oc’Via, et Fideppp).

 

13 octobre 2012

Tristesse et émotion aux obsèques de Henri Bolognini

13102012950.jpg

C'est une foule nombreuse qui a accompagné Henri Bolognini à sa dernière demeure ce samedi après-midi. On pouvait noter la présence d'anciens maires de Valergues tels Jean et Daniel Rieusset, de l'actuel maire Jean-Louis Bouscarain et de Claude Barral conseiller général du canton de Lunel.

Des obsèques empreintes de beaucoup de tristesse et d'émotion. Les valerguois pour ce dernier hommage ont voulu témoigner à la famille et aux proches d'Henri toute leur sympathie et affection.

11 octobre 2012

Décès de Henri Bolognini

b.jpgLe village apprend avec beaucoup de tristesse le décès de Henri Bolognini. Henri, figure joviale du village aura marqué Valergues. Agriculteur d'origine italienne il a été un de ceux qui ont façonné Valergues. En tant qu'élu municipal il a permis son urbanisation et du même coup sa modernisation. Henri était un négociateur hors pair. Il
avait su lorsqu'il était élu nouer les meilleures relations avec les autres institutions notamment le conseil général. Les maires de Valergues (Maurice Munsch et Jean Rieusset) ont particulièrement apprécié sous leur mandat la connaissance du terrain et les talents d'un fils d'immigré italien impliqué dans la vie citoyenne.

Personnellement, je salue sa mémoire, lui qui savait faire la différence entre la politique et l'amitié. Lorsque nous organisions des lotos du secours populaire à Valergues, Henri ne manquait jamais d'offrir un lot. Merci Henri, même si nous n'avons pas toujours été d'accord à une certaine époque, je salue en toi l'homme de coeur fidèle à son village.

A sa famille, à ses proches sincères condolènces.

Eloi Martinez

Le ciel s'est embrasé ce matin à Valergues

IMG_8638.JPG

Lever de soleil sur Valergues ce jeudi 11 octobre

Photo E.M.

08 octobre 2012

Vente de brioches

Depuis l'an dernier l'Association des Donneurs de Sang de Valergues (ADSV) a été d'accord pour prendre en charge la vente de ces brioches en liaison avec l'association des parents et des enfants amis des personnnes handicapées mentales (APEI)

L'ADSV tiendra un stand de vente Jeudi 11 octobre à partir de 16h30 devant les écoles et samedi 13 octobre à partir de 9h devant les écoles et place Renoir.

06 octobre 2012

Week-end Théâtre au Hangar de Valergues

La commission culture de la municipalité propose pour ce week-end deux pièces de théâtre salle municipale "Le Hangar" entrée 5€ gratuit pour moins de 12 ans.

En partenariat avec la MJC de Valergues et Théâtre Plus.

 

Samedi 6 octobre à 21h

programme1.jpg

Dimanche 7 octobre à 17h00

programme2.jpg

05 octobre 2012

Relais de Valergues (suite...) réponse à François Berna

François Berna, président de la communauté de communes du Pays de Lunel (CCPL) vient de réagir (voir dans les commentaires) à notre article concernant le Relais Valergues cédé pour un euro symbolique au Pays de l'Or.

Enfin un début d'explication pourrions nous dire. Mais il n'empêche que c'est un vrai gâchis et que la CCPL a bien laissé se délabrer ce bâtiment au détriment de la sécurité. A aucun moment le Relais n'a été sécurisé depuis son acquisition, il ne l'est toujours pas d'ailleurs.

Concernant la zone inondable il est pour le moins curieux que la CCPL lors de l'acquisition du Relais n'ait pas été informée de cet état de fait d'autant que selon elle il y aurait eu un projet de maison de Pays.

Concernant la Maison de Pays cette proposition je l'ai faite dans un de mes articles de ce blog, je n'ai pas souvenir que ce soit une proposition de la CCPL. En revanche il a été question d'une maison d'hébergement d'urgence pour les femmes seules en difficulté mais le projet s'est porté ailleurs.

Merci donc à monsieur Berna d'avoir pris soin d'apporter quelques précisions mais il n'en demeure pas moins que la CCPL a laissé délibérément se détériorer un bâtiment qui pouvait au minimum se revendre après que soi-disant celle-ci ait constaté que la zone était inondable. Un manque à gagner pour le Pays de Lunel et une curieuse conception de la gestion du patrimoine.

Eloi Martinez valerguois toujours aussi indigné

04 octobre 2012

La communauté de communes du Pays de Lunel se débarasse du Relais de Valergues

 

relais_modifié-1.jpgArticle ci-dessus publié ce jour dans Midi Libre édition de Lunel

 Voilà l'épilogue d'une scandaleuse affaire. La communauté de communes du Pays de Lunel (CCPL) qui avait acquis le Relais de Valergues il y a quelques années uniquement pour l'intérêt que présentait son parking pour la zone économique que la CCPL s'apprêtait à réaliser, vient de décider de le céder pour 1 euro symbolique à l'agglo du Pays de l'Or au prétexte que Valergues est passé désormais à l'agglo de l'Or.

Dans ces conditions pourquoi la CCPL ne cède t-elle pas la zone économique qui est aussi sur le territoire de Valergues?

Il est vrai que le relais a subi un incendie (dont personne n'a évoqué encore l'origine...) mais que bien avant cet incendie la CCPL a laissé le relais se délabrer. Alors que la CCPL pouvait encore à une époque récupérer 90 000 euros aujourd'hui cette hypothèse part en fumée.

Pendant des années le Relais est resté ouvert à tous vents et s'est progressivement délabré, il n'a jamais été sécurisé par le propriétaire en loccurence la CCPL. L'incendie aurait-il eu lieu si toutes les issues avaient été condamnées ou encore si la CCPL avait utilisé ce bâtiment au moment où il en était encore temps. Plusieurs projets avaient été soumis et n'ont pas abouti.

Ce Relais a une histoire de plusieurs décennies il a longtemps fait parti du patrimoine local il méritait un autre sort.

Reste à savoir maintenant ce que le Pays de l'Or fera de cette acquisition.

Eloi Martinez valerguois indigné

 

665613016.jpg

L'incendie a eu lieu le 2 mai 2012