Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13 mars 2011

Daniel Rieusset, l'homme qui ne veut rien faire comme les autres

Daniel Rieusset se présente aux élections cantonales sur le canton de Lunel. Candidat résolument atypique, il se revendique néanmoins centre droit. En fait il le dit lui-même « je suis plutôt centre que de droite ». Un peu comme si l’étiquette « droite » était lourde à porter.  Celui qui fut maire de Valergues de 1995 à 2001 puis conseiller municipal de 2001 à 2008 après avoir offert le poste de maire à Jean-Louis Bouscarain ne renie rien. Il Assume, même si ses amis l’ont eu en travers.  Il DANIEL PALOX.jpgveut bousculer la politique « rien n’est jamais tracé d’avance. A Valergues on a pratiqué le débat quand j’étais maire, le référendum sur les mâchefers en 1998 a été un moment fort de démocratie, j’ai perdu certes, mais c’est moi qui ait permis le débat. C’est ma conception de la politique. » Rieusset veut surprendre et c’est bien le sens qu’il donne à sa campagne notamment avec sa proposition de créer une agglomération issue de la fusion du pays de Lunel et du pays de l’Or. Une proposition bien reçue par les gens qu’il rencontre, nous dit-il, mais superbement ignorée par les élus et autres candidats. Les raisons ? « L’intercommunalité du pays de Lunel ne fonctionne pas bien, Claude Arnaud le maire de la ville centre qui ne rêve que d’en prendre le contrôle s’emploie à la torpiller, d’autre part il faudrait prendre un peu de hauteur et ne pas se contenter de gérer le quotidien, j’ai le sentiment qu’il n’y a pas de vision à long terme au niveau de la communauté de communes du pays de Lunel (CCPL) » explique Daniel Rieusset qui fut vice-président de la CCPL, il ajoute « du côté du pays de l’Or ils avancent plus vite sur ces questions d’intercommunalité mais paradoxe, il se tournent vers le Gard en voulant créer une agglo avec le Grau du Roi alors qu’ils ignorent totalement le pays de Lunel ; mais peut-être que celui-ci manque d’attractivité. A l’arrivée on ne sent pas d’enthousiasme ni d’un côté ni de l’autre à fusionner entre le pays de Lunel et le pays de l’Or ». Cette logique de territoire, d’histoire et de tradition qui éviterait à terme à cette micro région de se faire engloutir sans broncher par une grande agglo qui irait de Montpellier à Nîmes et Alès trouve peu d’adeptes du côté des élus. Mais Daniel Rieusset ne mène pas campagne que pour cela, il veut dit-il « que les citoyens se réapproprient la chose politique » et là il prend comme exemple son village natal. « Valergues est un village qui sommeille, qui ronronne, l’actuelle municipalité est soporifique. Pourtant dans ce village de grands débats ont eu lieu et les gens s’impliquaient. Un de mes objectifs dans cette campagne c’est aussi que les électeurs de Valergues se déplacent pour voter dimanche prochain  et qu’au soir du 20 mars nous soyons fiers de montrer que nous avons eu moins d’abstentions que partout ailleurs » Souhaitons qu’au moins de ce point de vue il soit entendu.

15:11 Écrit par Eloi MARTINEZ | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | |  Imprimer |

Commentaires

Sacré Daniel,
Soporifique la municipalité !!!!
Cet homme ne serait-il pas opportuniste, calculateur, non !!!
Il prépare l'avenir avec qui ?
Gauche, droite, lui-même il ne le sait pas.
Ennuyeux tout çà.

Écrit par : francoismitterand | 17 mars 2011

Soporifique la municipalité ? oui
Opportuniste Daniel? plutôt acteur...
Calculateur?au jeu d' échec:oui
L'avenir avec qui ? Ginkgo Biloba au pays de l'or...l'as tu lu François?
La droite ou la gauche ? ailleurs, du parti des actes...c'est plus tangible que les étiquettes...sacré François !

Écrit par : DANIEL | 19 mars 2011

Je reviens sur les suffrages du premier tour.
Seul le résultat compte !
Le bilan ? Désolé.

Écrit par : francoismitterand | 22 mars 2011

Les commentaires sont fermés.