Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19 septembre 2010

Laurent Jaoul nouveau maire de Saint-Brès

IMG_3302.JPG
Le doyen du nouveau conseil municipal remet l'écharpe
 de maire à Laurent Jaoul
(photo Eloi Martinez)

 

Saint-Brès veut tourner la page

 

Il ne s’agissait que d’une formalité en ce samedi pour l’élection de Laurent Jaoul au poste de maire mais l’émotion était là et tout un village aussi. Une salle polyvalente pleine à craquer pour l’installation du conseil municipal issu du vote de dimanche 12 sptembre dernier qui a vu la liste Jaoul l’emporter par 65% face à Christian Gesbert ancien maire désavoué par la population. Rappelons que le conseil municipal a été dissout  par le conseil des ministres le 13 juillet dernier et que les élections municipales se sont déroulées le 12 septembre. Entre temps une délégation spéciale nommée par le Préfet avait pour tâche de gérer les affaires et de préparer les élections. Ainsi, cette délégation a ouvert la séance du conseil en souhaitant « bon vent à Saint-Brès ». L’heure était venue de procéder à l’élection du maire et des adjoints à bulletin secret. Pas de surprises, l’unanimité l’emportait. Les 23 élus (12 femmes et 11 hommes) ont voté pour Laurent Jaoul en tant que maire et pour les six adjoints. Premier : Olivier Giraudeau également benjamin du conseil ; deuxième : Yolande Rougny ; troisième : Marc Roudil ; quatrième : Patricia Melinas ; cinquième : Pascale Barbier ; sixième Joël Cantié. Il s’agissait d’élire aussi les représentants au conseil communautaire de la Communauté d’Agglomération de Montpellier. C’est à l’unanimité que Laurent Jaoul en tant que titulaire et olivier Giraudeau suppléant étaient élus pour représenter la commune à l’agglo.

Dès son élection le maire s’adressait avec émotion aux habitants de sa commune « ma première pensée va à ma femme, à mes trois enfants, à mon père Ferdinand Jaoul fils d’un ouvrier du textile à Ganges et à ma mère Annie fille de Résistant ». L’édile devait remercier dans la foulée les électeurs et les élus qui, avec lui dans l’opposition, « ont vécu des moments difficiles, nous avons tenu jusqu’au bout… ». Laurent Jaoul fédérateur lançait « par de là les divergences, il n’y a qu’une chose qui compte c’est l’intérêt général, il ne s’agit pas de la victoire d’un camp contre l’autre, c’est la victoire de la démocratie et des valeurs qui nous rassemblent » évoquant le changement, le maire devait assurer « nous le ferons avec vous avec humanisme et fraternité ». Le personnel communal n’était pas oublié, le premier magistrat tenait à le rassurer « tout se passera bien, nous respecterons le statut de la fonction publique ».  Parmi le public nombreux notons la présence de Robert Navarro sénateur, Pierre Dudieuzère maire de Vendargues, Gilbert Pastor maire  de Castries représentant Georges Frêche, Jean-Marcel Castet maire de Jacou, Yvon Pellet maire de Saint-Geniès des Mourgues, Jean-Guy Nicolas et jean Clavel anciens maires de Saint-Brès et… Ferdinand Jaoul le papa conseiller régional dans la majorité de Georges Frêche. Et Ferdinand, heureux, nous le dit au moment du verre de l’amitié « c’est un doublé cette année, je suis élu au conseil régional et mon fils à 41 ans devient maire de Saint-Brès, vous avez vu le monde aujourd’hui ? il y avait aussi des gens qui n’ont pas voté pour lui, Il faut tourner la page, il l’a dit il est le maire de tous les habitants ».

 

Eloi Martinez

 

(Article paru dans l'Hérault du Jour du dimanche 19 septembre 2010)

 

 

15:20 Écrit par Eloi MARTINEZ | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.