Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22 janvier 2010

Stationnement dans le centre du village, des valerguois mécontents

Un courrier, dont l'auteur appelle ses voisins à le signer, circule dans le centre ancien du village il est destiné au maire et conseillers municipaux. L'objet: demande de révision du plan de stationnement pour le centre du village. Et patatras! voilà ce qui arrive quand on agit sans concertation. Que dit ce courrier?

Extraits:

"Pourquoi avoir posé des bornes amovibles dans la rue Charles de Tourtoulon! si c'est pour faire un passage piéton pour les sorties scolaires, je vous rappelle que la rue est en sens unique et que des barrières roulantes sont mises en place lors des heures de rentrée et sorties scolaires: donc aucune circulation (...) pourquoi avoir mis des bornes amovibles devant la Mairie, le goudron serait-il "classé"! Elles auraient été reculées de quelques mètres, cela permettait aux visiteurs (Mairie, bibliothèque, salle bleu...) de stationner pendant les heures d'ouverture et aussi aux résidents pendant les heures de fermeture et les week-end! Je tiens à vous signaler que le seul parking plus ou moins sécurisé mis à notre disposition est toujours fermé (parking des écoles) est-ce un parking pour piétons? Surtout que le parking de la salle Masini on ne peut y laisser les voitures (vitres brisées, pneus crevés, rayures etc...) Il est important que vous sachiez que le centre du village est de plus en plus habité, que de ce fait nous avons nous aussi des familles, donc des véhicules et qu'une solution pour un stationnement devient nécessaire...."

 

16:01 Écrit par Eloi MARTINEZ | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |  Imprimer |

Commentaires

Qui a dit pas de concertation : vous perdez la mémoire, reportez vous à votre compte rendu que vous avez écrit vous même le 5 septembre 2008 aprés la réunion d'information publique organisée par la municipalité.
A moins que cela ne soit de la désinformation (sic)

Écrit par : Georges | 15 mars 2010

Les commentaires sont fermés.